Procédés d’impression

Procédés d’impression traditionnels

  • impression offset

    image wikipedia

    Impression offset

C’est le procédé de référence de l’impression. Cette impression est réalisée avec des encres grasses et de l’eau. L’impression Offset se réalise à partir d’une plaque de métal sur laquelle est copiée la forme du cliché. On reproduit ou « décalque » l’image sur un cylindre en caoutchouc, puis du cylindre au papier. Cf. Article sur l’impression offset dans Wikipedia.

Il existe plusieurs types d’impression offset :
– Le procédé conventionnel (humide) sur le principe de la répulsion eau-graisse
– Le Waterless (sans mouillage) où ce sont les propriétés de la plaque qui détermine les zones imprimables

Il existe également différents types de presse :
Presse feuille à feuille : imprime directement sur une feuille de papier
Presse rotative : imprime directement sur une bobine de papier (plus rapide) cf. Rotative Offset de presse dans Wikipedia.

  • Héliogravure ou rotogravure

Ce type d’impression est adapté aux tirages très importants (supérieur au million d’exemplaire) ou qui nécessitent un très haut niveau de qualité. Elle utilise un cylindre gravé. L’encre est projetée des trous que la gravure a créé sur le cylindre vers le papier, le support. Cf. Article sur l’Héliogravure dans Wikipedia.

  • Flexographie

Le flexographie permet d’imprimer sur des emballages (cartons ondulés, des sacs plastiques et films polyéthylène, etc. ) grâce à une impression en relief. CF. Article sur la Flexographie sur Graphiline.com.

Impression numérique

  • Impression jet d’encre

Cette technique utilise une encre liquide projetée soit en continu, soit à la demande. Il s’agit du seul procédé d’impression sans contact. Elle a donc des applications très variées : documents de grande laize (largeur), textile, etc. Cf. Article sur le Jet d’encre dans Wikipedia.

  • Impression laser

    Image du site commentcamarche.net

    Impression laser (Électrophotographie ou xérographie)

L’impression laser utilise de la poudre ou du liquide (au lieu de l’encre). Le document est traité directement dans son ensemble ce qui rend l’impression laser rapide. L’imprimante laser utilise un cylindre d’impression qui est recouvert d’un photoconducteur (tambour). Ce tambour est exposé à la lumière pour former l’image à imprimer. On y dépose la poudre ou le liquide, puis l’imprimante chauffe et presse pour fixer l’encre. Cf. Article sur l’impression laser dans Wikipedia.

  • Impression à sublimation thermique

Ce type d’impression utilise de la cire chauffée, puis projetée sur le document. Ce procédé permet d’obtenir jusqu’à 16,7 millions de couleurs. Contrairement à l’impression laser ou jet d’encre en quadrichromie, la sublimation thermique ne rend pas une nuée de points de couleurs. Il y a également aucune bavure d’encre. Ce type d’impression n’est pas adapté pour le noir et blanc (le noir n’est pas net). Cf. Article sur l’impression à sublimation thermique dans Wikipedia.

impression quadri

image du site wikibooks

Impression en quadrichromie

L’impression en quadrichromie est l’impression à partir de 4 couleurs : jaune, cyan, magenta et noir. Il s’agit de superposer 4 trames de points, pour obtenir par effet optique la couleur recherchée. L’impression offset est à l’origine de cette quadrichromie. Le noir y a été ajouté au jaune, cyan, magenta pour obtenir un ensemble de couleurs. Cf. Article sur l’impression quadri dans Wikipedia.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s